-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Ciné-collection - les 25, 26 et 27 février 2011

--

Réalisation : Stephen FREARS (1h45)

Quatrième long-métrage du réalisateur.Version originale sous-titrée
Interdit aux moins de 12 ans
1987 : Prix de la meilleure contribution artistique au Festival de Cannes
Nomination pour Gary Oldman au BAFTA du Meilleur Acteur.

Avec Gary Oldman, Alfred Molina, Vanessa Redgrave, Frances Barber, Janet Dale, Julie Walters, Bert Parnaby, Margaret Tyzack, Lindsay Duncan, Wallace Shawn...

Scénario : Alan Bennett - britannique qui a principalement exercé ses talents pour la télévision. Nommé pour l'Oscar de la meilleure adaptation avec La Folie du Roi George
en 1994. 

Scénario : Lorsque la police découvre les corps du célèbre dramaturge Joe Orton et de son amant, l'agent littéraire d’Orton récupère le journal de l’écrivain. Plusieurs années après, un homme qui souhaite écrire la biographie d’Orton met la main sur le journal. Il y découvre le récit tourmenté des débuts difficiles du dramaturge et de sa relation passionnelle avec son amant, puis des années de gloire…

"Qui dit fait divers dit pour Frears narration éclatée, mise en scène parfois lyrique, poétique, loin du réalisme ou de la reconstitution minutieuse qui sied au genre. Prick Up Your Ears est un film virevoltant, vif, léger, musical, virtuose. Aussi truculent que sensible, drôle que poignant, c’est une petite merveille de film." Dvdclassik.com

"Prick Up Your Ears reste ce que Frears a fait de mieux. Une tragi-comédie au ton provocateur et aux dialogues savoureux par le réalisateur de My Beautiful Laundrette et de Tamara Drewe." Les Inrockuptibles

"Frears tire un portrait saisissant de l'Angleterre au temps du Swinging London. Gary Oldman est éblouissant d'insolence sensuelle (à Cannes, le film aurait dû en repartir au moins avec un prix d'interprétation)." Le Monde


Joe Kingsley Orton


écrivain, scénariste et dramaturge anglais (1933 - 1967).
Comédien amateur, il fait la rencontre de Kenneth Halliwell, qui devient son amant et le pousse à écrire plutôt qu’à jouer. Vivant de petits boulots, tous deux mènent une vie de bohème à Londres et écrivent ensemble de nombreux romans jamais publiés. En 1962, ils sont condamnés à six mois de prison pour avoir couvert des livres de bibliothèques de commentaires et de dessins humoristiques.

C’est en 1964 que l’humour noir et iconoclaste bien particulier d’Orton, dont l’objet principal est l’obsession et la perversion sexuelles, trouve un public : d’une part avec la production au théâtre de sa pièce Le Locataire (Entertaining Mr Sloane), une comédie sur le sexe dans les banlieues, et d’autre part, avec la diffusion par la BBC de sa pièce radiophonique The Ruffian on the Stair. Il se passionne ensuite pour l’écriture de dialogues pleins de verve et de sauvagerie avec trois pièces en un acte et deux farces bien accueillies par le public : Loot (1966), qui parle d’argent, de mort et de corruption policière, et l’hilarant What the Butler Saw (1969), qui traite du sexe dans une institution psychiatrique. Il n’écrit ensuite que deux autres pièces lorsqu’il est battu à mort par Halliwell, jaloux de son succès. Ce dernier se donne la mort à son tour, après avoir involontairement assuré à son partenaire plus talentueux une renommée durable.

Stephen Frears :
 

Né le 20 juin 1941 à Leicester, il est réalisateur, acteur et producteur britannique. Il fait ses études à Cambridge où il suit des cours de droit avant de travailler pour le théâtre. Il réalise son premier film pour la BBC en 1970 : Gumshoe. Initialement prévu pour une diffusion télé, My Beautiful Laundrette qui raconte l'histoire d'amour entre un jeune paumé et un Pakistanais, sort en salle en 1985. Le film qui rend compte de la rudesse sociale dans l'Angleterre de l'ère Thatcher, le rend célèbre sur le plan international. Film à suspense avec le théâtre pour toile de fond, Prick Up Your Ears est récompensé à Cannes deux ans plus tard. En 1988, il porte à l'écran l'adaptation par Christopher Hampton des Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos. Il y dirige un casting prestigieux : Glenn Close, John Malkovich et Michelle Pfeiffer tiennent les rôles principaux. Le film est un triomphe planétaire, couronné par 3 Oscars. Passé aux États-Unis, Frears réalise d'abord un film noir : Les Arnaqueurs avec John Cusack, Anjelica Huston et Annette Bening puis une comédie satirique sur l'héroïsme et la célébrité interprétée par Dustin Hoffman, Andy García et Geena Davis : Héros malgré lui.

De retour au Royaume-Uni, il met en scène deux films sociaux mêlant humour et gravité : The Snapper et The Van. Il réalise ensuite Mary Reilly avec Julia Roberts qui joue une bonne fascinée par la double identité de son maître, le docteur Jekyll.
En 2003, il signe un thriller social avec Audrey Tautou : Dirty Pretty Things. Après Madame Henderson présente qui brosse le portrait d'une veuve fortunée décidant, à la fin des années 1930, de mener une revue de spectacles dévêtus, il met en scène Helen Mirren dans The Queen, primé à Venise et aux Oscars. La comédienne y tient le rôle de la reine Elisabeth II, fragilisée par le décès de son ex-belle fille Lady Diana. Le réalisateur revient au film à costume en 2009 avec l'adaptation, qu'il a tournée en France, de Chéri de Colette, histoire d'amour à la Belle Époque entre une prostituée d'âge mûr et un jeune mondain. Il retourne ensuite en Angleterre afin d'y adapter une bande dessinée comique : Tamara Drewe avec Gemma Arterton.

Par la diversité des genres qu'il aborde et ses accents audacieux voire provocateurs, Stephen Frears est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands cinéastes internationaux (d'après Wikipédia)