-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Semaine 23/2011 - du 8 au 14 juin

 --

Film de Rob MARSHALL (2h18) 
Avec : Johnny Depp, Penelope Cruz, Geoffrey Rush, etc. 
Genre : aventure, comédie, fantastique.    
Reprise

Dans cette histoire pleine d’action, où vérité, trahison, jeunesse éternelle et mort forment un cocktail explosif, le capitaine Jack Sparrow retrouve une femme qu’il a connue autrefois. Leurs liens sont-ils faits d’amour ou cette femme n’est-elle qu’une aventurière sans scrupules qui cherche à l’utiliser pour découvrir la légendaire Fontaine de Jouvence ? Lorsqu’elle l’oblige à embarquer à bord du Queen Anne’s Revenge, le bateau du terrible pirate Barbe-Noire, Jack ne sait plus ce qu’il doit craindre le plus : le redoutable maître du bateau ou cette femme surgie de son passé...

« Deux heures et vingt minutes d'aventures qui passent à toute vitesse. » Le Figaroscope
« Nouvelle venue dans cet univers très masculin, Penelope Cruz incarne une séduisante pirate aussi fourbe et manipulatrice que son alter ego masculin, Jack Sparrow, personnage désormais devenu culte. » Metro
« Ce quatrième "Pirates" est une vraie cure de jouvence pour la saga : du sang neuf, plus de réalisme et moins d'images de synthèse. On en redemande. » Télé 7 Jours


Film de Terrence MALICK (2h18)  
Palme d’or au Festival de Cannes 2011
Avec : Brad Pitt, Jessica Chastain, Sean Penn, etc. 
Genre : drame, fantastique.
Version originale sous-titrée
Avec le soutien de l’ADRC 

Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante, qui lui donne foi en la vie. La naissance de ses deux frères l'oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, alors qu'il affronte l'individualisme forcené d'un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu'au jour où un tragique événement vient troubler cet équilibre précaire...

« Malick y parcourt la gamme cinéma avec une vélocité ahurissante, toute note est de la main d'un virtuose, qui créé une vérité de l'instant proprement sidérante, pour ainsi dire à chaque plan (...). » Le Nouvel Observateur
« Il y a de l'émotion et du sentiment, des questions sans réponses et des portes qui s'ouvrent. De la maîtrise et de l'organique, comme un oxymore magnifique qui dit la force du cinéma lorsqu'il ressemble à ce point à une offrande faite à la nature et à l'humanité. » L’Express
« Symphonie du Vieux Monde depuis sa création, la Palme d'or du Festival de Cannes est un superbe requiem parfois déroutant. » Marianne
« Terrence Malick fidèle à lui-même, livre un film-monument qui s'égare dans un symbolisme fumeux. » Télérama

-

Film de Régis SAUDER (1h09) 
Avec : Abou Achoumani, Laura Badrane, Morgane Badrane, etc. 
Genre : documentaire.

Court-métrage : Love patate (13’)

L'action se déroule en 1558, à la cour du roi Henri II. Mademoiselle de Chartres, devenue Princesse de Clèves après son mariage, rencontre le Duc de Nemours. Naît entre eux un amour immédiat et fulgurant, auquel sa mère la conjure de renoncer. Aujourd'hui à Marseille, des élèves du Lycée Diderot s'emparent de "La Princesse de Clèves" pour parler d'eux. A 17 ans, on aime intensément, on dissimule, on avoue. C'est l'âge des premiers choix et des premiers renoncements.

« Régis Sauder ne se contente pas d'offrir une cure de jouvence à un livre du XVIIe siècle. Il nous offre une brillante démonstration des bienfaits de la culture dans la France d'aujourd'hui. N'en déplaise à certains... » Brazil
« Un documentaire intelligent et sensible qui établit un rapport juste et vivant entre la littérature classique et la jeunesse d'aujourd'hui. » Le Figaroscope
« "Nous, Princesses de Clèves" esquive tous les pièges, et se hausse au niveau des meilleurs documentaires : ceux qui, en portant une belle attention à leur sujet, témoignent de l'époque et débordent sur l'universel. » Critikat.com
« Les portraits dessinés par le film sont attentifs et aimants, ils sont aussi dénués d'indulgence, croqués sur le vif, rapides, incisifs, ils composent le tableau d'une génération et d'une catégorie sociale que leur langage, leurs peurs, leurs frustrations isolent, enferment, condamnent. » Le Nouvel Observateur

* Boucle magnétique pour malentendants  --   Salles climatisées