-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Semaine 48/2011 - du 30 novembre au 6 décembre


--
Rhône-Alpes Cinéma
organise un grand concours :
Le  cinéma les halles   fait partie des salles concernées

--
--
 On ne choisit pas sa famille. (France)
Film de Christian CLAVIER- (1h43) 
Avec: Christian Clavier, Jean Reno, Muriel Robin, etc. 
Genre : comédie, aventure.
    
Vivant largement au dessus de ses moyens, César Borgnoli, concessionnaire de voitures italiennes, est au bord de la ruine. Sa sœur Alex, qui vit en couple avec sa compagne Kim, lui propose de sauver le garage familial si César accepte de se faire passer pour le "mari" de Kim afin d’aller adopter légalement en Thaïlande la petite Maï, une adorable fillette que le couple de femmes désire accueillir plus que tout au monde. César s’imagine partir pour un week-end joignant l’utile à l’agréable… Mais, entre lui et Kim, le courant ne passe pas vraiment. Ajoutons à cela la police locale, les triades chinoises et le docteur Luix, le médecin de l’orphelinat qui va accompagner dans leur périple César et Kim pour s’assurer qu’ils sont bien les parents parfaits pour la petite fille … le week-end prend vite l’allure d’un cauchemar …

« En matière d'humour, Clavier dégaine l'artillerie lourde, [mais] qui n'exclut pas une certaine finesse. » Le Parisien
« Un vaudeville … divertissant » Télé7Jours



Film de Andrew NICOLL - (1h41) 
Avec : Amanda Seyfried, Justin Timberlake, Cillian Murphy, etc. 
Genre : science fiction, thriller.
 
Court métrage : Fard (13’)

Bienvenue dans un monde où le temps a remplacé l'argent. Génétiquement modifiés, les hommes ne vieillissent plus après 25 ans. Mais à partir de cet âge, il faut "gagner" du temps pour rester en vie. Alors que les riches, jeunes et beaux pour l’éternité, accumulent le temps par dizaines d'années, les autres mendient, volent et empruntent les quelques heures qui leur permettront d'échapper à la mort. Un homme, accusé à tort de meurtre, prend la fuite avec une otage qui deviendra son alliée. Plus que jamais, chaque minute compte.

« Il arrive qu'une idée toute simple accouche d'un excellent film. Le thriller d'anticipation "Time Out" qui offre à Justin Timberlake un rôle sur mesure, appartient à cette catégorie rarissime » Le Parisien
« "Time Out" s'impose comme ce que la science-fiction nous aura offert de plus original et brillant depuis longtemps. »Ecran Large



Film de Robert GUEDIGUIAN - (1h47) 
Avec : Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, etc. 
Genre : drame, romance

Avec le soutien de l’ADRC

Bien qu’ayant perdu son travail, Michel vit heureux avec Marie-Claire. Ils s’aiment depuis trente ans, leurs enfants et petits-enfants les comblent. Ils ont des amis proches et sont fiers de leurs combats syndicaux et politiques. Ce bonheur va voler en éclats avec leur porte-fenêtre devant deux jeunes hommes armés et masqués qui les frappent, les attachent, leur arrachent leurs alliances, et s’enfuient avec leurs cartes de crédit… Leur désarroi sera d’autant plus violent lorsqu’ils apprennent que cette brutale agression a été organisée par l’un des jeunes ouvriers licenciés avec Michel.

« Un très beau film d'un grand honnête homme. » 20 Minutes
«Une apothéose pour ce cinéaste si discret qu'on ne s'était pas forcément rendu compte à quel point il nous est indispensable. » Critikat.com

--
--
Cycle CINÉ-COLLECTION :  Rosemary’s baby. (U.S.A)

Film de Roman POLANSKI (2h16) –Produit en 1968 –
Avec : Mia Farrow, John Cassavetes, Ruth Gordon, etc.
Genre : fantastique, drame, épouvante-horreur. 
Version originale sous-titrée

Malgré les conseils de leur vieil ami Hutch, Guy Woodhouse et sa jeune femme, enceinte, s'installent dans un immeuble new-yorkais vétuste, considéré par leur ami comme une demeure maléfique. Aussitôt, leurs voisins, Minnie et Roman Castevet imposent leur amitié et leurs services. Si Guy accepte facilement ce voisinage, Rosemary s'en inquiète...

« Catalyseur des angoisses d'une Amérique qui prend acte d'un mal congénital et hume le parfum d'une paranoïa pendue à son cou, Polanski aura eu le don de satisfaire les arcanes du genre hollywoodien tout en agitant son miroir frondeur et surréaliste. » Critikat

* Boucle magnétique pour malentendants  --   Salles climatisées