-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Semaine 01/2012 - du 4 au 10 janvier

 --

Orange  Cinéday   
continue - cliquer ici --> 
--
--  
Hugo Cabret. (U.S.A) 

Film de Martin SCORSESE - (2h08) 
Avec : Ben Kingsley, Sacha Baron Cohen, Asa Butterfield, etc. 
Genre : aventure, drame, famille.  N°2 au top 10 Time Magazine 2011. 
Prix du meilleur réalisateur et meilleurs décors au Festival Washington DC Area Films 2011.

Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit dans une gare. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé - en forme de cœur - qui pourrait le faire fonctionner. En rencontrant Isabelle, il a peut-être trouvé la clé, mais ce n’est que le début de l’aventure…

 « On est médusés, bluffés, estomaqués. Par la beauté des images, l'ingéniosité du scénario, la mise en scène... L'hommage de Martin Scorsese à Georges Méliès (...) vaut toutes les lettres d'amour au septième art. » Elle
 « "Hugo Cabret" est un film accessible à tout âge, riche de multiples thèmes évoqués (...). Il offre à Martin Scorsese l'occasion d'un formidable hommage au cinéma. » La Croix


Film de Aki KAURISMÄKI - (1h33) 
Avec : André Wilms, Kati Outinen, Jean-Pierre Darroussin, etc. 
Genre : drame.  Prix Louis Delluc 2011
Avec le soutien de l’ADRC

Court métrage : La dernière journée (11’)

Marcel Marx, ex-écrivain et bohème renommé, s’est exilé dans la ville du Havre où son métier non rémunérateur de cireur de chaussures lui donne le sentiment d’être plus proche du peuple. Il a fait le deuil de son ambition littéraire et mène une vie satisfaisante quand le destin met brusquement sur son chemin un enfant immigré originaire d’Afrique noire. Quand au même moment, sa femme tombe gravement malade, Marcel doit à nouveau combattre le mur de l’indifférence humaine avec pour seules armes, son optimisme inné et la solidarité des habitants de son quartier...

« Aki Kaurismäki signe une ode à la liberté et à la solidarité aussi tendre que drôle, aux images et à l'interprétation aussi maîtrisées que superbes, à la nostalgie et à l'optimisme revendiqués. » Les Fiches du Cinéma
« " Le Havre " est l’œuvre d'un cinéaste sensible et engagé. » Le Parisien

"Coup de cœur" ! L''équipe du Cinéma les Halles qui a vu ce film, vous invite à ne pas le manquer.

-

Film de Brett RATNER - (1h45) 
Avec : Ben Stiller, Eddie Murphy, Casey Affleck, etc.
Genre : comédie, action.


Quand les employés d’une résidence de luxe en bordure de Central Park découvrent que le milliardaire occupant le penthouse n’est autre qu’un escroc qui les a spoliés de leur retraite, ils fomentent un casse qui leur permettra de récupérer leur dû. Les compères vont réaliser l’impossible : dérober le butin précieusement gardé dans un appartement hyper sécurisé au nez et à la barbe de l’équipe du FBI. Nos cambrioleurs improvisés, parmi eux le concierge nerveux, le courtier déchu, le liftier novice et la femme de ménage belliqueuse, jouissent d’un atout majeur : ils connaissent le bâtiment de fond en comble. Sans jamais s’en être rendu compte, ils repèrent les lieux du crime depuis des années

« Un scénario aussi réaliste qu'ingénieux, inspiré par les tourments actuels des États-Unis. » Metro
« Une comédie sur l'affaire Madoff et la crise économique, il fallait oser. (...) Drôle et malin. » Le JDD



Produit en 1970 – Film de Jerzy SKOLIMOWSKI (1h30) 
Avec : Jane Asher, John Moulder-Brown, Karl Michael Vogler, etc. 
Genre : drame.

Version originale sous-titrée

Mike vient de sortir du collège et trouve un emploi dans un établissement de bains londonien. Susan, son homologue féminin, arrondit ses fins de mois en proposant ses charmes à la clientèle masculine. Amoureux jaloux de la jeune femme, Mike devient encombrant.

« Jerzy Skolimowski sort "Deep End" en 1970 et fait de cet impétueux récit initiatique l'une des plus belles pièces de sa filmographie. Fulgurant, grotesque, romantique, social et pop, le film est un étrange mélange, resté trop rarement visible. » Critikat.com
« C'est drôle et noir, incisif et intelligent, superbement écrit, filmé et mis en scène. » Le Nouvel Observateur

* Boucle magnétique pour malentendants  --   Salles climatisées