-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Une "soirée en or" au Cinéma les Halles !

-
Belle soirée au Cinéma Les Halles, ce mercredi 1er février, en compagnie de Nicolas Brossette venu présenter son premier long métrage : "Dix jours en or".
Le public -fidèles habitués du cinéma les Halles pour la plupart- avait répondu présent pour accueillir l'invité du jour.
Jeune, enthousiaste,  le réalisateur a su parler avec passion de son métier, de son aventure. Quatre ans pour aboutir à la sortie en salle de son œuvre ! D'abord un long travail sur le scénario ; ensuite convaincre producteurs et financiers de s'engager dans l'entreprise ; puis établir le casting comme, par exemple, décider Franck Dubosc à casser son image d'éternel séducteur, ou recevoir des dizaines d'enfants pour finalement choisir celui qui s'était présenté le premier ! Organiser des jours de tournage, réaliser des scènes parfois coûteuses et compliquées ... et ne pas les conserver au montage ! Passer des semaines en promotion et en avant-premières, puis attendre avec angoisse la sortie en salles et les premiers résultats de la fréquentation. Quel va être l'accueil du public ? C'est ce chemin particulier qu'il a décrit au gré des nombreuses questions  posées par une assistance attentionnée.

En dépit de sa jeunesse, Nicolas ne manque pas de recul critique : en redécouvrant le film qu'il n'avait pas vu depuis octobre, il avait le sentiment de n'en retenir que les défauts... Comme un écrivain ou un peintre, l'artiste dès la fin de son projet ne rêve que d'en engager un autre pour faire mieux, éviter les erreurs, donner d'autres couleurs ou libérer les sentiments. 

Déjà il travaille à un autre scénario : probablement  dans 2 ou 3 ans  reviendra-t-il dans son Roannais natal, avec un nouveau film où, n'en doutons pas il fera montre de plus de spontanéité et d'expérience.
"Je suis un passionné, dit-il, et quand on aime on ne compte pas". Au cours de la matinée il avait volontiers accepté de rencontrer les lycéens de la section Cinéma et Audio-visuel de Jérémie de la Rue. Explications sur les métiers du cinéma, les parcours professionnels pour les uns, travail de construction et d'analyse sur le scénario avec d'autres. Lui qui fut élève de la même option au lycée Jean Puy avait à cœur de transmettre à son tour. 

Chapeau l'artiste ! Bravo et à bientôt.

La presse s'est fait l'écho de cette recontre : La Tribune-Le Progrès  ainsi  que Le Pays Roannais, dont nous reproduisons l'article ci-dessous

 édition du 10 février 2012