-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Les dixièmes Rencontres de Charlieu

--
Les peintures à peine sèche, la réouverture tout juste finie la veille au soir ...

les  Rencontres de Charlieu se sont déroulées  en présence de 165 exploitants venus des trois régions : Rhône-Alpes principalement, Auvergne et bien sûr Bourgogne.

Nicolas Vilette, entouré de 2 distributrices



C'était la dixième édition, tout aussi réussie que les précédentes. Malgré quelques nuages et de lourdes gouttes d'eau le jeudi matin, toutes les organisations fédérées étaient là : l'ACRIRA, les CIB, Les Ecrans, le GRAC, Plein Champ, alléchées par le programme de Nicolas VILETTE, représentant l'A.D.R.C. (association pour le développement régional du cinéma). L'organisation pratique - inscriptions, hébergement, restauration, etc. - comme à l'accoutumée était prise en charge par Au fil du temps.

Les organisateurs - en rouge Guy vice-président
Dix-sept films nouveaux, parfois présentés au dernier festival de Cannes, mais pas encore  projetés en salle. Films variés, tant par leur réalisation, leur ambition que par le public visé.
Certains participants ont ainsi pu visionner sept films le jeudi et quatre le lendemain. Pas mal, non ? 

Bien à l'abri sous les barnum, pour le café

Ils pourront en connaissance de cause établir leur programmation pour les mois à venir dans leurs propres salles. D'autant plus que de nombreux distributeurs étaient présents pour assurer la mise en valeur de ces nouveaux films.
Ambroise avait au préalable chargé - ingestés disent les spécialistes !- tous ces films sur les nouveaux serveurs numériques. Face à tant de professionnels et amateurs avertis, l'erreur n'était pas permise. Pour un coup d'essai ce fut un coup de maître. Les séances se sont enchaînées sans la moindre anicroche,  ni le moindre décalage horaire. 

Depuis 10 ans, on n'avait jamais connu la pluie. Cette année, changement : pas question de manger son plateau-repas sur les marches de l'église ou sur des tables place St Philibert. Il fallut sortir "le plan B". Bien aidés par la municipalité - merci à elle - le repas fut servi dans les coulisses de la salle de spectacles des Halles. Ouf ! le déjeuner était sauvé ! Qu'on en juge par les photos.

Le vendredi, c'était soleil radieux et la place connut à nouveau le folklore des pique-nique habituels.

Parmi les films les plus appréciés, peut-être parce qu'ils étaient plus inattendus  : César doit mourir des frères Taviani -  Les invisibles de Sébastien  Lifschitz - J'enrage de son absence de Sandrine Bonnaire. Valeur sûre : Amour de Mickael Haneke -palme d'or à Cannes 2012- Sans oublier l'humour déjanté, loufoque de Le roi du curling de Ole Endresen, pour se faire du bien lorsqu'approche minuit !
--
Sur les marches de l'église, deux festivaliers, bien connus des cinémas du Brionnais, en overdose de films trash ?

Pas du tout ... Envieux des nouvelles installations du cinéma les Halles, ils concoctent un plan pour réussir la même opération à Chauffailles et peut-être bien ailleurs également.
-
Bonne chance les amis...


Vive les 11èmes Rencontres ciné de Charlieu !