-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Ce week-end, les portes du Ciné étaient largement ouvertes ...

--

Deux jours de  Portes Ouvertes  au Cinéma les Halles !

Entre 250 et 300 charliendins se sont empressés de venir découvrir le nouveau cinéma, ce dernier week-end. (15 et 16 septembre)

Profitant des Journées du patrimoine, beaucoup de visiteurs ont inclus le cinéma dans leur promenade-découverte.
Entre le concert de carillon ou le concert d'orgue de l'église Saint-Philibert et les visites commentées de l'Abbaye bénédictine, le cinéma  était sur le passage, au cœur des anciennes Halles, classées monument historique !
Les bénévoles de l'association AU FIL DU TEMPS se sont relayés pour faire découvrir les nouvelles salles et commenter les changements ....
Car, selon un slogan célèbre, ici aussi "le changement c'est maintenant" ! L'ambiance, les couleurs sont tout autres, les circulations modifiées, les repères estompés. Peu importe, viendra bien vite le temps de retrouver ses habitudes.

Par petits groupes, bien installés dans les fauteuils rouges, des explications étaient proposées sur les évolutions technologiques, les choix de films ou autres contraintes d'organisation. Puis, grâce à des courts programmes projetés, faits de bandes annonces ou de clips de démonstration, il était aisé de percevoir la finesse ou la puissance du son, la fluidité ou l'éclat des images numérisées.

De la salle 1 on glissait volontiers à la salle 2, sans oublier quelques recoins plutôt insolites. D'heureux visiteurs, plus curieux, ont même eu l'honneur de visiter la cabine de projection !


Beaucoup ont dit leur empressement à revenir ... Qu'ils en profitent, la prochaine programmation  présente d'excellentes créations : outre les nouvelles sorties annoncées, il nous sera agréable de projeter les meilleurs films non proposés à Charlieu, à cause de la durée de fermeture.

Qu'on en juge :  La part de anges de Ken Loach - Holy motors de Leos Carax  -  A perdre la raison  de Joachim Lafosse  -  Barbara de Christian Petzold  -  De rouille et d'os de Jacques Audiard,  etc...

Sans oublier les avant-première :  Les seigneurs de Olivier Dahan, Taken 2 -tant attendu de certains- de Olivier Mégaton ou encore Astérix et Obékix : au service de sa majesté de Laurent Tirard, auteur du célèbre Petit Nicolas !

Bref de quoi régaler les plus difficiles, à chaque séance. Séances d'ailleurs plus nombreuses, puisque deux films sont projetés désormais tous les dimanches matin, à 11 heures.