-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Les Virtuoses emballent le Cinéma Halles ...



Soirée de gala au  Cinéma les Halles  ce vendredi 12 ocotbre,
pour le ciné-concert

du film  Les Virtuoses   de  Mark Herman

avec en direct  le Brass Band Loire-Forez

Installés sous l'écran comme aux temps du cinéma muet, les 25 musiciens ont emballé le très nombreux public avec leurs bugles, trombones et autres cuivres. Tout comme le Brass Band anglais du pays minier, qui tente de solidariser les ouvriers pour soutenir la lutte contre la fermeture de leur usine, ils ont repris tous les airs de fanfare du film.

Quelle excellente idée ! Remplacer la bande-son du film par leur propre musique, chaque fois que le scénario fait voir ou entendre la fanfare en répétition ou en compétition : ces mineurs visent le titre de meilleur groupe musical ! Leur compétition est un combat. Lorsqu'ils arrivent à la gloire, c'est pour mieux dénoncer la politique de leur dirigeants politiques et industriels, au mépris des hommes et des femmes du pays minier.  Mais leur mine ne rouvrira plus. Et les cinéphiles pensent à Ken Loach en découvrant Mark Herman...

Morceaux de choix que nous ont restituées ces musiciens stéphanois, autre pays de tradition minière s'il en est. Et ils ne manquent pas de talent : les solistes pour rendre la qualité mélodique et rythmique ; le chef pour suivre image après image, sans que n'apparaisse jamais le moindre décalage avec le film !

Après le générique, le public debout a acclamé le Brass Band qui, généreusement, a accordé alors deux reprises finales.


 
Le Brass Band Loire-Forez  -  reprise - extrait de Guillaume Tell (Rossini)

En début de séance, Damien PROST, - l'un des musiciens et soliste à plusieurs reprises - qui avait-proposé le spectacle à l'équipe du Cinéma, a présenté l'aventure du film et du Brass Band. Outre bien d'autres concerts, ils ont déjà donné 6 représentations de ce type. Il n'a pas oublié d'évoquer son plaisir de retrouver Charlieu où il a appris -dans les Halles d'alors- la musique et  l'instrument, sous la houlette de son grand-père, bien connu des charliendins. 

Le public conquis est reparti imaginant d'autres soirées où cinéma et création musicale pourraient faire bon ménage. - - - - - - - - - - -  .         .            .                .                          .           .                         Un verre amical, accompagné de quelques gâteaux préparés par l'équipe d"Au fil du temps", a été offert en fin de soirée aux musiciens et amis. .         .            .                .                          .           .                         .                                                   .               

 --
-
  --Le compte-rendu paru dans Le Progrès -lundi 15 octobre