-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Cycle Ciné-Collection - du 6 au 9 décembre 2012

-
Les enfants du paradis. (France)  Cycle Ciné Collection
-
Produit en 1945
Film de Marcel CARNE- (3h02 - VF)
Avec : Arletty, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur.
Genre : drame, romance. 
 
Scénario
Paris, 1828. Sur le boulevard du Crime, au milieu de la foule, des acteurs et des bateleurs, le mime Baptiste Deburau, par son témoignage muet, sauve Garance d'une erreur judiciaire. C'est ici que commencent les amours contrariées de Garance, femme libre et audacieuse, et de Baptiste qu'elle intimide et qui n'ose lui déclarer sa flamme. Mais aussi ceux de Nathalie, la fille du directeur du théâtre, qui aime Baptiste, et Frédérick Lemaître, un jeune acteur prometteur, qui entame une liaison avec Garance, tandis que cette dernière aime aussi Baptiste en secret. 
Ce film a été restauré en haute définition en 2011 et est sorti en France en octobre 2012.

Critique

Les Enfants du paradis, l’un des films français les plus connus dans le monde, admiré depuis sa sortie en 1945. est le chef-d’œuvre de Marcel Carné, d’après un scénario de Jacques Prévert.
En 1830, les rideaux s’ouvrent à Paris sur le boulevard du Crime, en pleine période du Romantisme. Merveilleux et fascinants, les personnages inventés par Prévert sont emportés dans un flux balzacien, une atmosphère fiévreuse qui oscille entre le rêve et la réalité. Les Enfants du paradis relate surtout l’histoire d’un amour fou impossible entre une fine fleur du pavé parisien nommée Garance (Arletty) et, le mime Baptiste Deburau (Jean-Louis Barrault) qui fait la gloire du théâtre des Funambules.
-
Répliques étincelantes, mouvements de foule, joie de vivre désespérée, sont portés par l’interprétation des plus talentueux acteurs de l’époque : Arletty, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur, Maria Casarès, Pierre Renoir, Louis Salou et Marcel Herrand. La mise en scène de Marcel Carné impressionne par sa fluidité et son sens de l’équilibre.
-
La réalisation de cette œuvre majeure s’est faite sous l’Occupation, à une période noire de l’Histoire de France. Des débuts du tournage, en 1943, aux studios de la Victorine à Nice, puis aux studios Francoeur à Paris, jusqu’à la sortie du film le 15 mars 1945, le tournage des Enfants du paradis connaîtra de nombreuses vicissitudes liées à la situation politique que traversait la France à cette période.  [Extraits de cinematheque.fr]

Marcel Carné

D'abord photographe puis assistant opérateur pour Jacques Feyder, Marcel Carné réalise en 1929 son premier court métrage 'Nogent, eldorado du dimanche', documentaire poétique sur les guinguettes. Journaliste et critique, il est l'assistant de René Clair pour 'Sous les toits de Paris'. De sa rencontre avec Jacques Prévert naît en 1936 son premier long métrage 'Jenny'. Si leur film suivant, 'Drôle de drame' n'est pas compris, il scelle le tandem pour dix ans. Avec 'Quai des brumes', 'Hôtel du Nord' ou 'Le jour se lève', Carné s'impose comme un réalisateur d'envergure, à la portée populaire. C'est l'apogée du 'réalisme poétique' initié par Jean Vigo. Les plus grands acteurs donnent vie aux mots de Prévert : Jouvet, Gabin, Morgan, Pierre Brasseur, Michel Simon... Ses films illustrent un certain pittoresque parisien, souvent copié depuis, et qui tient en un mot dans la bouche d'Arletty : atmosphère. Si 'Les enfants du paradis' tourné en 1943, reste son plus grand succès, il produira par la suite des films aussi distincts que 'Les visiteurs du soir', 'Thérèse Raquin' ou 'Les tricheurs' . [Extrait de : evene.fr]