-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

"Le Vieux" fait salle comble

--
Lors de la projection du film  "Le Vieux" 
- ce jeudi 29 novembre - 

le  Cinéma les Halles  a accueilli 

-
avec la Compagnie des Emanglons et autres membres de l'équipe de tournage.

Premier  long métrage et premier succès d'estime. Amis, parents, charliendins cinéphiles ou simples curieux, le public a répondu présent. La salle des Halles était pleine, au point qu'il fallut éconduire les derniers arrivants. 
Du coup, une nouvelle séance a été annoncée. Elle aura lieu  le 10 janvier. Puis  une troisième le 14 janvier (voir ci-dessous)

Un public nombreux conquis d'avance
Quelques mots d'accueil du président de Au fil du temps et du réalisateur  pour remercier les présents. Puis premières images et premières réactions du public ! Fleury et son clocher, le portail de la maison Montchanin, les acteurs reconnus, quelques bruits suggestifs ... et  déjà le suspens a installé l'intrigue au cœur de la salle des Halles. "Le vieux va-t-il lâcher la meute" ? Quand ? comment ? Suspens...

Au bout d'une heure et quart de frissons et de sourires, d'angoisse et surtout de plaisirs partagés, le public, certes  conquis d'avance, applaudit chaleureusement pour féliciter toute l'équipe

Après la projection, JP Guinard entouré des comédiens
Habitués aux scènes de théâtre et au contact direct avec le public, les acteurs ont pu enfin goûter la satisfaction dont ils se sont sentis frustrés cette saison pour avoir délaissé les planches et fait le choix du 7ème art. Cadrages, montage, lumières, mise en scène, bande-son, tout était nouveau, tout était à découvrir,  mais au final passionnant.
Ainsi réconfortés et soutenus après la projection,  ils se sont volontiers prêtés au  jeu des questions-réponses avec la salle.

"Un film amateur, réalisé avec le maximum de professionnalisme" dit Jean-Paul Guinard en préambule, non pour s'excuser mais pour situer l'entreprise comme une expérience ; comme le plaisir d'un jeu, d'un défi, celui d'un moment imposé par les circonstances. Et d'expliquer alors comment est né le scénario, enrichi de l'histoire de la Maison prise comme acteur central autour de qui gravitent des personnages, manipulateurs ou manipulés !
-
L'un des acteurs face au public


Car c'est encore un peu du théâtre qu'il nous est donné de voir : une sorte de condensé de pièce classique avec ses unités de temps, de lieu, d'action, dont la dramaturgie de "série noire" est saupoudrée de teintes de fantaisie burlesque. Mélange étonnant, détonant, que le jeu des acteurs souligne avec justesse parfois, avec excès souvent.
-

Arsène Kapikian : musique originale
L'échange permit de mettre en évidence quelques qualités évidentes du film : choix de cadrages, effets de lumières, musiques appropriées, montage serré où certains coups de hache apportent une ponctuation judicieuse. Bref, tout cela est efficace et fait oublier d'autres aspects liés à l'économie de moyens de production ou à l'inexpérience des opérateurs. Jean-Paul et ses coéquipiers n'hésitent pas à avoir d'ailleurs un regard critique ; sans doute est-ce pour mieux en tirer parti plus tard. Mais chut... cinéma ? théâtre ? mystère sur la prochaine saison des Émanglons !
-
Quant à Arsène Kapikian, il eut à cœur d'expliquer son travail sur la bande-son : prise de sons, bruitages, création de musiques originales, etc., sans oublier la post-production en studio pour estomper tel défaut ou pour ajouter les indispensables effets spéciaux  du vrai univers-polar ! 

_________________

Le cinéma les Halles a proposé deux autres projections de ce film, toujours en présence du réalisateur et de quelques acteurs, avec toujours le même engouement et de belles affluences :

    - le jeudi 10 janvier, à 20h30
    - le lundi 14 janvier à 14h30 .