-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Le cinéma Les Halles accueille ...

--

Ce vendredi 18 janvier -20h30- nous avons le plaisir d'accueillir 

Valérie GAUDISSART la réalisatrice de 


film projeté cette semaine.

Après  Jean-Paul GUINARD et avant la venue de Jean-Pierre AMERIS -attendu le 15 février- le Cinéma les Halles poursuit ses animations, depuis la réouverture des salles..

Documentariste et auteure de courts et moyens métrages ("Apesanteurs", "Mes insomnies", "Céleste") qui lui ont valu de nombreux prix en particulier au festival international de Clermont-Ferrand, Valérie GAUDISSART signe là son premier long-métrage. 

"C'est le récit d'un parcours initiatique libre, drôle et émouvant, hors des sentiers battus, dit le Magazine féminin Causette. "Un journal de bord jalonné de chansons : un film contestataire dans lequel la vie se mélange au rêve, la politique à l'utopie".



Avec : Mathilde Besse, Huguette Besse, Benoît Giros.
Genre : comédie, famille.  -1h37-



Scénario 
Violette, 11 ans et 3 mois, une belle nuit va ficher le camp. Dans son baluchon, quelques choco BN, l’urne des cendres de sa grand-mère communiste et chérie et un livre : « Les Lettres de prison de Rosa Luxemburg ». Les lettres de Rosa, sa Rosa, cette grande grande grande révolutionnaire allemande, assassinée en 1919 dont elle se sent aujourd’hui l’héritière. Elle ira donc marcher dans ses pas, prendra de longs trains de nuit, s’enfoncera de plus en plus loin vers l’Est, et essaiera avec son insouciance de gaminage et son précieux bouquin de changer le monde à sa manière.  

Valérie Gaudissart
Le critique de Le Monde développe ainsi : "Exhumer la mémoire de Rosa Luxemburg pour le faire revivre dans l'esprit d'une gamine : en chansons, en serments éternels imaginaires, en jeux superstitieux... La naïveté de l'approche, son aspect en apparence réducteur, a de quoi faire peur. Pourtant, le film ne manque pas de charme. [...]
En suivant cette petite Violaine [...] et la mémoire de sa grand-mère communiste, Valérie Gaudissart oppose l'attitude spontanément révolutionnaire de l'enfance à la sédimentation, aux renoncements et à l'oubli qui contaminent trop souvent l'âge adulte.Associant le registre du conte à une manière de filmer proche du documentaire, la réalisatrice jette la jeune fille sur les routes d'Europe, partie sans rien dire à personne, épuisée par la médiocrité de ses parents. Dans ce périple qui s'apparente autant à un pèlerinage laïc qu'à un voyage initiatique [...]

De rencontres en rencontres, elle traverse toutes sortes de groupes, tous plus ou moins repérés sur la grande carte informe du prolétariat contemporain. Au contact de la misère sociale, dont ils offrent chacun un visage particulier, et de la chaleur humaine que font naître leurs actions collectives, elle forge son expérience d'héritière contemporaine de Rosa Luxemburg."
(5 juin 2012)



Pour prolonger le conte, le rêve et la mémoire militante de "Rosa la rouge" qui cherche à s'affronter au réel, n'oubliez pas le rendez-vous, avec ou sans questions, pour le plaisir simple de la rencontre avec une créatrice d'aujourd'hui.