-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Résistants et ... visionnaires !


-

Cette semaine, le Cinéma les Halles visite l'histoire grâce au film documentaire de Gilles PERRET  "Les jours heureux"
-
à l'occasion de deux projections :
  * dimanche 12 janvier  - 18h10
  * mardi 14 janvier - 20h30.

-
Nous sommes en 1943 ... en pleine guerre, bien loin encore du débarquement et des réjouissances de la libération !   Le C.N.R. (Conseil National de la Résistance) qui rassemble des résistants de toutes les familles politiques, religieuses, syndicales, engagées dans la lutte contre le nazisme et l'envahisseur allemand, met en chantier un programme  d'orientations pour l’après-nazisme, pour l’après guerre. Il  nomme ce programme avec superbe et optimisme : "les jours heureux".

Stéphane HESSEL (1917-2013)
Il s’agit de jeter les bases d’une société plus juste et plus démocratique que ces hommes et ces femmes -surmontant leurs différences politiques- imaginent dans la lutte au quotidien contre l’occupant.
A la libération, ce programme sera mis en œuvre ; il aboutira à des décisions considérables :
- la création de la sécurité sociale
- la généralisation de la retraite par répartition
- les nationalisations de Renault, de la banque de France, du gaz et de l’électricité, comme moteur de la politique économique,
- la loi des 40 heures, etc.
 Avec comme mot d’ordre : "l’intérêt particulier doit céder la place à l’intérêt général". Et c'est en partie ce qui a initié le modèle social français.
-
Gilles Perret a construit son documentaire en allant recueillir la parole de ces résistants encore vivants et qui ont participé à cette mise en place. Citons les plus connus : Stéphane Hessel, Raymond Aubrac, Léon Landini, Yves Guéna, Daniel Cordier ; mais bien d’autres encore. Et en confrontant ces réformes mises en place dès 1945 à ce qu’elles sont devenues dans la France de 2013. En interrogeant, des hommes politiques actuels et le regard qu’ils portent sur ce travail du C.N.R. et sur ce qu’il en est advenu au fil du temps. Travail salutaire, enjeux essentiels encore aujourd'hui. En tout cas, débat passionnant !

Lors de la seconde et dernière projection  - mardi à 20h30 -  nous favorisons l'échange autour de ce film en  accueillant l'assistant de Gille Perret,  Stéphane PERRIOT  monteur du film. Il pourra répondre à toutes les questions que le public soumettra sur les conditions de tournage, de fabrication, de diffusion d’un tel documentaire et sans doute sur les débats qu'il a provoqués.

Alors réservez-lui votre soirée !