-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Le ROBERT ... de B. SASIA et Cl. YELNIK


-
 le Cinéma les Halles avait mis à l’affiche  
un film de Bernard SASIA et Clémentine YELNIK.

Les deux réalisateurs invités
 La projection du vendredi 24 - en soirée - s'est déroulée en présence des deux réalisateurs.
Ariane ASCARIDE
Jean-Pierre DARROUSSIN

Trente années, dix-sept films ensemble, et autant de collaboration étroite... Bernard SASIA, chef monteur, emprunte à Robert Guédiguian ses personnages et ses images. Car ce ROBERT, c'est bien Robert GUEDIGUIAN ! Alors il démonte ce qu'il a monté, pour le remonter et, sans Robert. D'images en images, en voix off, il nous raconte Robert, le montage, la création dans l'ombre, l'amour du cinéma. Par la magie du montage, Ascaride, Darroussin, Meylan  deviennent les héros du monteur. Ils se donnent la réplique par delà les films et le temps. Marseille et le cinéma de Guédiguian sont les décors de l'aventure d'une tribu de cinéma, d'une aventure humaine.


C’est cette aventure, cette tribu, que Bernard SASIA et Clémentine YELNIK sont venus raconter avec passion !

L'après-midi, ils avaient rencontré des lycéens et lycéennes de Jérémie de la Rue, qui fréquentent les sections Cinéma et Audio-Visuel.  Ceux-ci qui avaient vu le film auparavant ont pu pendant deux heures questionner et entendre les explications des deux réalisateurs. Echange soutenu sur les rapports entre  R. Guédiguian et Bernard Sasia qui a travaillé fidèlement au montage de tous les films de ce fameux réalisateur. Ensuite, sur le travail « d’artisan » de ce métier où les techniques ont complètement changé : du maniement de la pellicule à celui de la « souris » depuis que les tournages sont numérisés ! Enfin ils ont parlé du sens qu’ils donnent à leur métier, leur positionnement dans la chaîne de la fabrication d’un film (de l’idée de départ à la projection en salle), etc. Car ces élèves qui, dans le cadre de leur formation, produisent eux-mêmes un film à soutenir devant le jury du bac : ils se sont donc déjà confrontés aux difficultés du montage et en ont éprouvé toute la rigueur et la pertinence.

Robert GUEDIGUIAN
La soirée, au cinéma les Halles.  A l’issue de la projection,  pendant plus d’une heure, tous deux ont repris leur dialogue. Le public était connaisseur : beaucoup de spectateurs avaient suivi l'aventure GUEDIGUIAN à travers la succession de ses films. Ainsi ont-ils pu apprécier ce voyage, proposé à travers les 17 films, que Bernard Sasia et sa complice ont réalisé, sautant malicieusement d’un film à l’autre, d’un des acteurs de ces films à un autre, jonglant avec le temps, de leur jeunesse à leur âge adulte, pour mieux souligner, les permanences, les variations et au bout du compte transmettre cette chaleur humaine qui se dégage de cette petite bande, fidèle aux quartiers et au ciel de Marseille.

Robert n’était pas là, mais il ne nous a pas quittés de la soirée, grâce à ce beau film que Bernard SASIA et Clémentine YELNIK nous ont donné.