-.- Accès rapide aux rubriques -.-




________________________________________________________________________________________________________________
_

Semaine 1/2011 - du 5 au 11 janvier

--
Les rêves dansants : sur les pas de Pina Bausch. (All.) 

Film de Anne LINSEL et Rainer HOFFMAN (1h29) 
Genre : Toi + moi et entrez dans la danse…   
Version originale sous-titrée

Documentaire exceptionnel ! Jeunes et ados : à ne pas manquer !

En 2008, Pina Bausch, quelques mois avant sa mort, décide de reprendre son fameux spectacle Kontakthof, non plus avec sa troupe, mais avec des adolescents de 14 à 18 ans qui ne sont jamais montés sur scène et n'ont jamais dansé. Ce documentaire est leur histoire...

«Quelle merveille… Tant d'intelligence de l'autre de la part de tous est remarquable et l'on se dit qu'il faut peu de choses pour donner du goût à la découverte aux enfants. Ce film est à voir, bien sûr par les aficionados de Pina, mais aussi, et surtout, par les ados, leurs parents, les profs. C'est un bijou. » Le Point
« Poignant et magnifique. » Les Inrockuptibles
« Très émouvant, à ne pas rater. » Elle
« Un film salutaire qu'il faut voir, mais encore largement montrer. » Positif
--
"coup de cœur" : l'équipe du Cinéma les Halles qui a vu ce film, vous invite à ne pas le manquer.


Megamind. (U.S.A) 

Film de Tom MCGRATH (1h35) 
Avec : Will Ferrell, Brad Pitt, Tina Fey, etc.
Genre : animation, comédie.
    
Megamind est le super méchant le plus génial de toute l’histoire de l’humanité. Et le pire loser aussi... Depuis des années, il essaie par tous les moyens de conquérir Metro City. En vain : chacune de ses tentatives est mise en échec par l’invincible Metro Man, et tourne à la farce. Jusqu’au jour où Megamind tue Metro Man ! Mais un super méchant a besoin d’un super héros pour se sentir exister et avoir un but dans la vie. Megamind a donc l’idée de se fabriquer un nouvel adversaire : Titan, encore plus grand, plus fort et plus héroïque que le précédent. Problème : Titan découvre vite que c’est bien plus drôle d’être un méchant que de protéger les hommes. Et encore plus amusant de détruire le monde que de le diriger… Pris au piège, Megamind réussira-t-il à vaincre sa diabolique création ? À devenir le héros inattendu de sa propre histoire ?

« (...) nous voici face à un véritable film de super-héros, assumant son statut en tant que tel du début à la fin. Drôle, beau, simple mais pas simpliste, bourré d'hommages bien pensés, "Megamind" est la surprise du moment. » Filmsactu


Les yeux de Julia. (Espagne) 

Film de Guillem MORALES (1h56)
Avec : Belén Ruida, Lluis Homar, Julia Gutiérrez Caba, etc. 
Genre: épouvante-horreur, thriller.   


Court métrage : Reflets d’enfants (5’)

Julia n’arrive pas à accepter la mort soudaine de sa sœur Sara et commence à passer au crible les événements qui ont eu lieu les derniers mois avant le drame. La découverte d’éléments déconcertants, et sa rupture de contacts avec son entourage, ne font que nourrir les soupçons de Julia quant aux circonstances réelles du décès. Décidée à résoudre l’énigme, Julia devient l’objet d’une singulière menace qu’aucune autre personne autour d’elle ne semble percevoir, alors même que la maladie dégénérescente dont elle souffre prend le dessus, la plongeant petit à petit dans l’obscurité. La compréhension et l’amour de son mari Isaac avaient jusqu’alors eu raison des attaques de cécité de Julia, mais une série d’incidents inquiétants, menacent son équilibre, l’enfermant inexorablement dans le monde des ténèbres, à la merci de la présence terrifiante qui s’y terre...

« Entre suspense hitchcockien et atmosphère de film d'horreur, Guillem Morales parvient à créer un climat suffisamment oppressant pour accrocher le spectateur. » Le Parisien


Ciné Collection : Le grand amour. (France)

Produit en 1968 – Film de Pierre ETAIX (1h27) 
Avec : Pierre Etaix, Annie Fratellini, Nicole Calfan, etc. 
Genre : comédie, romance.

Pierre est marié avec Florence. Tout va bien dans son couple et son travail. Directeur dans l'usine de son beau-père il passe ses journées à signer des chèques et ses soirées à regarder la télé ou chez ses beaux-parents. Les années passent, monotones, et quand arrive une nouvelle et jeune secrétaire, il en tombe amoureux, et se met à rêver...

« Durant des années, les amis de Pierre Etaix se sont battus pour résoudre un imbroglio juridique kafkaïen qui l'empêchait de montrer ses films. Mais les voilà -ouf !- qui ressortent -enfin !, restaurés, vivifiés, magnifiques...» Télérama

* Boucle magnétique pour malentendants  --   Salles climatisées