-.- Accès rapide aux rubriques -.-




___________________________________________________________________________________________________
_

Grâce à Dieu, ou la parole libérante.

-
Soirée-Débat au Cinéma les Halles après la projection de Grâce à Dieu, le dernier film de François OZON.


Les récents événements (procès du Cardinal Barbarin, prise de position du Pape François, la réalisation du film de François OZON et les tentatives pour en repousser la sortie, etc.) ont redonné de l'actualité aux questions de la pédophilie au sein de l'Eglise catholique.

Néanmoins, les victimes n'ont pas besoin de cette actualité pour ressentir une violente souffrance, enfouie chez beaucoup au plus profond et une nécessité de témoigner. Pierre-Emmanuel GERMAIN-THILL fait partie de celles-là et sa parole est poignante.

En présence d'une autre victime du Père PREYNAT, Didier BARDIAU, ils ont pu "libérer leur parole" dans ce territoire de Charlieu, si proche de Cours et Le Coteau où ce prêtre était en fonction et où d'autres jeunes ont sans doute été concernés.
Les invités Pierre-Emmanuel et Didier, et le président de Au Fil du Temps
"La Parole libérée" est l'association qui a regroupé ces victimes et qui leur a donné un cadre pour organiser leur défense. Mais c'est une parole libérante que l'on a entendu, à l'écoute des témoignages sur des violences toujours à fleur de peau.

La parole fut libre pour tous, les témoins comme les 85 présents dans la salle et les échanges se prolongèrent fort tard, à la satisfaction de tous. Difficile à résumer, évidemment, mais les interviews rapportés par la presse ces derniers jours relatent très fidèlement l'essentiel des propos de Pierre Emmanuel GERMAIN-THILL et de son compagnon d'infortune.

Les voici, pour compléments :

Le Pays Roannais - 24 avril 2019

Le Progrès - 30 avril 2019



-