-.- Accès rapide aux rubriques -.-




___________________________________________________________________________________________________
_

Cycle Ciné-Collection - semaine du 9 au 15 janvier 2019

-


https://www.youtube.com/watch?v=WdEIALi5OzY&t=24s

http://charlieu-cinemaleshalles.blogspot.com/2018/08/saison-2018-2019.htmlFilm de Youssef CHAHINE. - (2h15 - VOST)

https://www.ticketingcine.fr/?NC=1104&nv=0000089029Produit en 1997

Avec : Nour El-Sherif, Hani Salama, Faris Rahoma.

Genre : drame, comédie, historique.




https://www.ticketingcine.fr/?NC=1104&nv=0000089029Désirant amadouer les intégristes, le calife el-Mansou ordonne l'autodafe de toutes les oeuvres du philosophe andalou Averroes dont les concepts influenceront non seulement l'age des Lumières en Occident, mais toute la pensée humaine. Les disciples d'Averroes et ses proches décident d'en faire des copies et de les passer à travers les frontières. 

Analyse
"Le Destin"  est un film égyptien, 33e long-métrage de Youssef Chahine, sorti en 1997. Traitant de la tolérance et de l'intégrisme dans une histoire située au XIIe siècle, c'est surtout un film d'une étonnante actualité. En 1997, le film remporte le Prix du cinquantième anniversaire du Festival de Cannes.

À travers la vie du savant Averroès est évoquée l'Andalousie du XIIe siècle, lieu d'affrontements entre extrémistes musulmans et savants soucieux de la diffusion des connaissances. Le philosophe Averroès, premier conseiller du Calife al-Mansur, est reconnu pour sa sagesse, sa tolérance et son équité. Mais le Calife, désirant amadouer les intégristes, ordonne l'autodafé de toutes les œuvres du philosophe, dont les concepts influenceront non seulement l'âge des Lumières en Occident, mais toute la pensée humaine. Les disciples d'Averroès et ses proches décident alors d'en faire des copies et de les passer au-delà des frontières.

Ce film, d'un point de vue documentaire, nous informe également sur les caractéristiques des trois grandes civilisations de l'espace méditerranéen au XIIe siècle. Le contexte géographique et historique prouve à quel point les contacts entre celles-ci étaient forts, qu'ils soient pacifiques ou violents. Youssef Chahine livre un portrait du savant Averroès, homme de savoirs variés, qui contribua largement à leur enrichissement. Prix Humanum 1997 de l'Union de la presse cinématographique belge.

À propos de Averroès (1126-1198)
 

Ibn Rochd de Cordoue, plus connu en Occident sous son nom latinisé d'Averroès, est un philosophe, théologien, juriste et médecin musulman andalou de langue arabe du XIIe siècle, né en 1126 à Cordoue en Andalousie et mort le 10 décembre 1198 à Marrakech (actuel Maroc). Il exerce les fonctions de grand cadi (juge suprême) à Séville et à Cordoue, et de médecin privé des sultans almohades, à Marrakech à une époque charnière où le pouvoir passe des Almoravides aux Almohades.

Lecteur critique d'Al-Fârâbî, Al-Ghazâlî et Avicenne, il est considéré comme l'un des plus grands philosophes de la civilisation islamique même s'il a été accusé d'hérésie à la fin de sa vie et s'il n'a pas eu de postérité immédiate dans le monde musulman. Il n'a été redécouvert en Islam que lors de la Nahda au XIXe siècle, la Renaissance arabe, durant laquelle il inspire les courants rationalistes, réformateurs et émancipateurs. Dans son œuvre, Averroès a mis l'accent sur la nécessité pour les savants de pratiquer la philosophie et d'étudier la nature créée par Dieu. De ce fait, il pratique et recommande les sciences profanes, notamment la logique et la physique, en plus de la médecine.

Son œuvre a une grande importance en Europe occidentale, où il a influencé les philosophes médiévaux latins et juifs dits averroïstes, comme Siger de Brabant, Boèce de Dacie, Isaac Albalag et Moïse Narboni. À la Renaissance, sa philosophie est très étudiée à Padoue. De façon générale, il est estimé des scolastiques qui l'appellent le « Commentateur » du « Philosophe » (Aristote) pour lequel ils ont une vénération commune. En revanche, Thomas d'Aquin puis les néoplatoniciens de Florence lui reprochent de nier l'immortalité et la pensée de l'âme individuelle, au profit d'un Intellect unique pour tous les hommes qui active en nous les idées intelligibles. 

(Extrait de Wikipédia)

https://www.mouvement-quebec.com/blog/le-destin-youssef-chahine.html
 

Prochainement